L'hexaemeron, ou Ouvrage des six jours, de St. Basile, est une production célèbre dans l'antiquité ; Grégoire de Nysse son frère Grégoire de Nazianze son ami, Photius, Suidas, et plusieurs autres, en ont fait à l'envi le plus grand éloge. Saint Ambroise, en la traduisant dans sa langue avec très peu de changements, a rendu à son auteur le plus bel hommage qu'un nomme de génie puisse rendre à un homme de génie.

C'est le premier des sept psaumes pénitentiaux (6, 32, 38, 51, 102, 130 et 143), qui sont particulièrement convenables pour exprimer le repentir, une collection désignée ainsi probablement par St. Augustin.

Ceux qui s'avancent "de puissance en puissance" selon la bénédiction du prophète et disposent en leur cœur "ces glorieuses ascensions", lorsqu'ils saisissent une pensée bonne, sont conduits par elle à une pensée plus élevée grâce à laquelle se fait l'ascension de l'âme vers les hauteurs.