La lecture de ce verset me trouble : “ Tout péché et tout blasphème sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre l’Esprit ne sera point pardonné ” (Matthieu 12 :31).

Je sens parfois que je pèche contre l’Esprit-Saint, et je m’en désespère. Pourriez-vous m’expliquer ce qu’est le blasphème contre l’Esprit-Saint, et comment ce blasphème ne sera pardonné ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir ?

Comment s’accordent la miséricorde de Dieu et son refus de pardonner ce péché ?


Réponse :


Vos craintes viennent du démon qui veut vous faire succomber au désespoir, mais rassurez-vous, je vous expliquerai avec l’aide du Seigneur le sens du blasphème contre l’Esprit-Saint et quel est le péché sans pardon.

Blasphémer contre l’Esprit-Saint n’est pas nier sa divinité et son rôle, ou l’injurier. Si des hérétiques se repentent et croient à nouveau, Dieu leur pardonnera leur incrédulité passée et leur moqueries envers Dieu et Son Esprit. Ainsi quand les adeptes de l’hérésie de Macdonius qui niait l’Esprit-Saint se repentirent, l’Eglise les accepta et leur accorda l’absolution.

Quel est alors le blasphème contre l’Esprit-Saint et comment ne sera-t-il pas pardonné ?

Le blasphème contre l’Esprit-Saint est le refus définitif et permanent de son rôle. C’est un refus qui dure la vie entière. Et comme conséquence à ce refus, il n’y a pas de repentir, ni de pardon naturellement.

Dieu, dans sa miséricorde accepte tous ceux qui se repentent, et Il leur pardonne. C’est Lui qui a dit : “ Je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi ” (Jean 6 :37).

Les pères disaient avec raison : “ Le seul péché sans rémission est le péché sans repentir ”. Ainsi, persister dans le péché jusqu’à la mort sans se repentir c’est périr, selon ce que dit le Seigneur : “ Si vous n e vous repentez pas, vous périrez tous également ” (Luc 13 :5). Le refus de se repentir jusqu’à la mort est donc le seul péché impardonnable. On peut alors se poser la question : quelle est la relation entre le repentir et le blasphème contre l’Esprit-Saint ?

C’est une relation claire car personne ne peut se repentir sans l’action de l’Esprit-Saint qui “ convaincra le monde en ce qui concerne son péché ” (Jean 16 :8). C’est Lui qui guide et encourage l’homme dans la vie spirituelle, Il est la force qui aide à toute bonne œuvre.

Personne ne peut accomplir d’œuvre spirituelle sans l’association de l’Esprit-Saint.

Le refus d’associer l’Esprit-Saint ne peut jamais enfanter le bien que l’apôtre appelle “ le fruit de l’Esprit ” (Galates 5 :22). Et celui qui est stérile et ne produit pas de bons fruits “ sera coupé et jeté au feu ” (Matthieu 3 :10) (Jean 15 :4-6).

Refuser l’Esprit c’est donc refuser de façon permanente le repentir et tout fruit spirituel.

Blasphémer contre l’Esprit-Saint n’est pas “ Attrister le Saint-Esprit ” (Ephésiens 4 :30) ni “ Eteindre l’Esprit ” (1 Thessaloniciens 5 :9) ni “ s’opposer à l’Esprit ” (Actes 7 :51), mais c’est le refus radical et continuel de son action d’où découle le refus du repentir et des bonnes actions.

On peut se poser la question : qu’en serait-il de l’homme qui a radicalement refusé l’œuvre du Saint-Esprit mais qui a décidé de se repentir et de l’accepter ?

Nous répondons que se repentir c’est accepter l’œuvre de l’Esprit-Saint en soi, même aux derniers moments de la vie. C’est un signe que l’Esprit-Saint continue à travailler. Cela ne peut donc être le cas d’un blasphème contre l’Esprit-Saint tel que nous l’avons déjà expliqué.

S’imaginer que son péché est impardonnable est l’œuvre de Satan qui cherche à nous faire sombrer dans le désespoir et nous faire périr.

Je rassure celui qui a posé cette question car le fait de la poser prouve son vif intérêt pour son destin éternel. “ Cela n’est que l’action de l’Esprit en toi, et ne peut jamais passer pour un blasphème contre l’Esprit-Saint ”.

Il nous reste à répondre à la dernière partie de la question : “ Se peut-il que la miséricorde de Dieu s’accorde avec son refus de pardonner ? ”.

Je dis que Dieu est toujours prêt à pardonner. Dieu ne refuse son pardon pour aucune raison. Mais pour mériter ce pardon, l’essentiel est de se repentir.

Si quelqu’un refuse le repentir, Dieu l’attendra jusqu’aux derniers instants de sa vie, comme il l’a fait avec le bon larron, mais s’il persiste dans son refus et repousse l’action de l’Esprit jusqu’au bout, il sera le seul responsable de sa perte, et non pas le Dieu de miséricorde, béni soit Son nom.

Du même auteur

Le Doute

Les trois personnes qu’Abraham reçut

Le Sens de la Résurrection

La Colère

Le Jeûne et le Repentir

Coeurs Durs et Coeurs Tendres

Le lien entre les deux Testaments

Soyez fermes, inébranlables

La date de célébration de Noël

Les jours de la création et l’opinion des géologues

Vous ne vous appartenez point à vous-mêmes car vous avez été rachetés à un grand prix

La Politique de l’Eglise Copte dans les Pays d’Emigration

Consacrez un jeûne

Elan de l'Ame

Déclaration commune avec l'Eglise Orthodoxe byzantine (1989)

Attendez le Seigneur

Fils de David, Fils d’Abraham

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos

Spiritualité des Fêtes

Elisabeth ta parente

Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands

Comment résoudre les problèmes

N’hésitez pas entre les deux côtés

Saints Pierre et Paul : leurs différences

Dieu est Compatissant et Bienveillant

La Sagesse et le Discernement

Je te Garderai partout tu iras, et je te ramenerai dans ce pays

Les femmes célèbres dans la Bible et l’Histoire

Les sept paroles sur la Croix

Préoccupation de Dieu pour les petites choses

Les Anges

Le Pape Chenouda III

Mieux vaut la fin d'une chose que son Commencement

Sans que nous le demandions

Tu peux tout... Rien ne s'oppose à tes pensées

Consolez ceux qui sont abattus, Supportez les faibles...

Dieu cherche notre Salut

Dieu agit avec nous

Le calme

Non de la lettre mais de l’Esprit, car la lettre tue et l'Esprit vivifie.

Méditations dans le Cantique « Je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé. »

C'est Dieu qui commence

Satan, son Origine, sa Chute, son Travail, sa Tromperie et sa Fin

La Reconnaissance et la Fidélité

Vie de Pénitance et de Pureté

Le Christ est venu répandre la Vie Spirituelle

Le monde qui change et la spiritualité chrétienne

Les femmes pécheresses dans la généalogie de Jésus

Une porte était ouverte dans le ciel

De la fidélité dans les petites choses

La foi des témoins de Jéhovah réfutée

L’iniquité des pères et leurs enfants

Nombre de générations

La généalogie à travers Joseph

Et cette génération est passée

Les bâtisseurs du Royaume

Le Christ avant l’âge de trente ans

La Famille dans la Bible

Notre responsabilité envers cette génération

Nos Martyrs de El Kocheh

Accord christologique avec l'Eglise Catholique (1988)

L'Espérance

Les fautes de la parole

L'Eglise Copte est unique dans ce qui la caractérise de toutes les Eglises du monde.

Fidélité, Sérieux et Minutie

Comment se comporter avec les gens

Fruits de l'Esprit : La douceur, la bonté et la patience

Les fils de Dieu et les filles des hommes

Déclaration commune de foi christologique entre les papes Paul VI et Shénouda III (1973)

Vie de foi

Créateur du bien, Créateur du mal ?

La Sainte Vierge

Toutes Choses concourent au Bien

Une alliance entre Dieu et l’homme

La montée et la descente dans la généalogie de Jésus