Qui étaient les trois personnes qu’Abraham reçut ? (Genèse 18). Est-ce qu’ils représentent la Sainte Trinité comme pourrait le prouver sa prosternation devant eux ? Et pourquoi s’adressait-il à eux tantôt au singulier et tantôt au pluriel. Cela prouve-t-il la Trinité ?

 

Réponse :


On ne peut pas dire que ces trois personnes représentent la Trinité.

Il n’y a pas une séparation aussi évidente dans la Sainte Trinité. Le Fils dit: « Moi et le Père sommes un » (Jean 10:30) et aussi « Je suis dans le Père et le Père est en moi. Celui qui m’a vu a vu le Père » (Jean 14:9-10). Il est dit aussi que « Personne n’a pu voir Dieu » (Jean 1:18).

Abraham s’est prosterné par respect et non par adoration comme il l’a déjà fait devant les fils de Heth en achetant la caverne de Macpela (Genèse 23:7).

Abraham savait qu’il n’était pas en face de Dieu sinon il ne lui aurait pas présenté du pain, du lait, du beurre et de la viande, en disant: « Reposez-vous sous cet arbre, prenez ce morceau de pain pour fortifier votre coeur, après quoi vous continuerez votre route » (Genèse 18:5,8).

Les trois personnes étaient le Seigneur et deux anges.

La rencontre terminée, les deux anges se dirigèrent vers Sodome (Genèse 18:16,22) tandis qu’Abraham demeura avec Dieu (Genèse 18:22) et intercéda pour Sodome (Genèse 18:23).

Abraham s’adressait parfois au Seigneur et parfois à ses deux anges. C’est pour cela qu’il parlait tantôt au singulier et tantôt au pluriel.

Il est clair que la troisième personne était le Seigneur, et nombreux sont les faits qui le démontrent.

C’est Lui-Même qui a annoncé à Abraham la naissance de son fils « Je reviendrai vers toi à cette même époque et voici, Sara ta femme aura un fils » (Genèse 18:10). L’Ecriture même le prouve clairement au même chapitre par plusieurs expressions: « Le Seigneur dit à Abraham, pourquoi Sara a-t-elle ri » (Genèse 18:13). Ensuite Il lui dit: « Cacherai-je à Abraham ce que je vais faire. » (Genèse 18:17).

« Les hommes s’éloignèrent vers Sodome mais Abraham se tint encore en présence du Seigneur » (Genèse 18:22).

Le prouve aussi la remarque d’Abraham « Celui qui juge toute la terre n’exercera-t-il pas la justice ? ».

Le démontre aussi le style dont il se sert pour lui parler: « Voici, j’ai osé parler au Seigneur, moi qui ne suis que poudre et cendre ».

Ainsi que le style du Seigneur: « Si je trouve dans Sodome cinquante justes ... je pardonnerai à toute la ville à cause d’eux ... » « Je ne ferai rien si j’y trouve trente justes » « Je ne la détruirai point à cause de dix justes ».

On discerne clairement dans les paroles du Seigneur le droit qu’il s’attribue de damner et de pardonner.

Que les deux autres aient été des anges qui se dirigèrent vers Sodome, les textes le démontrent aussi. (Genèse 18:16-22) et (Genèse 19:1), ainsi que l’épisode de Lot qui nous est bien connu.

Les trois personnes séparées ne peuvent représenter la Sainte Trinité.

Les deux premières se dirigèrent vers Sodome, tandis que la troisième demeura avec Abraham, et lui annonça que Sara lui enfantera un fils et écouta l’intercession d’Abraham envers Sodome.

Séparés, ils ne peuvent être la Trinité, mais uniquement le Seigneur avec deux anges.

Du même auteur

Le Jeûne et le Repentir

Le lien entre les deux Testaments

La Politique de l’Eglise Copte dans les Pays d’Emigration

Vous ne vous appartenez point à vous-mêmes car vous avez été rachetés à un grand prix

L'Eglise Copte est unique dans ce qui la caractérise de toutes les Eglises du monde.

Elisabeth ta parente

C'est Dieu qui commence

Le Doute

Dieu cherche notre Salut

Les fautes de la parole

La foi des témoins de Jéhovah réfutée

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos

L’iniquité des pères et leurs enfants

Et cette génération est passée

Le Christ est venu répandre la Vie Spirituelle

N’hésitez pas entre les deux côtés

Le Sens de la Résurrection

Le calme

Sans que nous le demandions

Comment se comporter avec les gens

Nombre de générations

Mieux vaut la fin d'une chose que son Commencement

Non de la lettre mais de l’Esprit, car la lettre tue et l'Esprit vivifie.

La Famille dans la Bible

Le Pape Chenouda III

Toutes Choses concourent au Bien

Fruits de l'Esprit : La douceur, la bonté et la patience

Vie de foi

Nos Martyrs de El Kocheh

Les sept paroles sur la Croix

Notre responsabilité envers cette génération

Elan de l'Ame

Les bâtisseurs du Royaume

Une alliance entre Dieu et l’homme

La Sagesse et le Discernement

L'Espérance

Créateur du bien, Créateur du mal ?

Les jours de la création et l’opinion des géologues

Consacrez un jeûne

La Reconnaissance et la Fidélité

Je te Garderai partout tu iras, et je te ramenerai dans ce pays

Comment résoudre les problèmes

Méditations dans le Cantique « Je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé. »

Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands

Le Christ avant l’âge de trente ans

Vie de Pénitance et de Pureté

Le blasphème contre l’Esprit-Saint

Accord christologique avec l'Eglise Catholique (1988)

Les femmes pécheresses dans la généalogie de Jésus

Les femmes célèbres dans la Bible et l’Histoire

Attendez le Seigneur

La Colère

Dieu est Compatissant et Bienveillant

Satan, son Origine, sa Chute, son Travail, sa Tromperie et sa Fin

Coeurs Durs et Coeurs Tendres

Consolez ceux qui sont abattus, Supportez les faibles...

La date de célébration de Noël

Déclaration commune avec l'Eglise Orthodoxe byzantine (1989)

Préoccupation de Dieu pour les petites choses

Déclaration commune de foi christologique entre les papes Paul VI et Shénouda III (1973)

La Sainte Vierge

Les Anges

Une porte était ouverte dans le ciel

La montée et la descente dans la généalogie de Jésus

Dieu agit avec nous

Les fils de Dieu et les filles des hommes

Tu peux tout... Rien ne s'oppose à tes pensées

Soyez fermes, inébranlables

Spiritualité des Fêtes

Saints Pierre et Paul : leurs différences

La généalogie à travers Joseph

Le monde qui change et la spiritualité chrétienne

De la fidélité dans les petites choses

Fidélité, Sérieux et Minutie

Fils de David, Fils d’Abraham